La mycologie, l'étude des champignons

Les champignons représentent un univers passionnant et unique.

Ils n’ont rien à voir avec les plantes ni avec les animaux, ce sont des organismes vivants à part, aux nombreuses propriétés. Ils sont absolument essentiels dans le cycle de la nature. A titre d’exemple ce sont les champignons qui débarrassent le sol de notre planète des débris organiques divers, comme le reste des plantes que les champignons transforment en terreau. Sans eux le sol serait recouvert d’une telle couche de débris que la vie ne pourrait exister !

Il existe une branche des sciences consacrée à l’étude des champignons : la mycologie dont les chercheurs sont nommés les mycologues. La mycologie a réellement commencé vers le XVIe siècle et certains auteurs de l'époque sont parvenus à classifier une centaine d’espèces environ. Il y a des centaines de milliers de nos jours !

Il existe une association spécialisée dans la mycologie en France et qui rassemble tous les mycologues francophones : la Société mycologique de France. Cette association permet de centraliser la recherche sur les champignons et de fédérer les passionnés de mycologie répartis sur le territoire souvent de manière éparse. Ils organisent même des sorties d’initiation ouvertes à tous qui permettent de découvrir ce monde de passionnés.

 

L’anatomie d’un champignon

Nous avons tous en tête l’image du champignon classique tel que le champignon de Paris avec son pied et son chapeau en forme de dôme. En réalité il existe une centaine de milliers de champignons, donc la forme la plus connue n’en est qu’une parmi tant d’autres !

champignonCe que nous voyons est seulement la partie visible du champignon qui est composée du pied avec à la base le bulbe, coiffé de son chapeau qui peut aussi avoir une forme d’entonnoir. Nous pouvons voir sous le chapeau des lamelles (feuillets ou hyménium) où sont produits les spores (cellules reproductrices des champignons) qui seront dispersés dans la nature.

La germination des spores va donner naissance au mycélium d’où sortira par la suite le carpophore c’est-à-dire la partie aérienne visible du champignon dont on a parlé plus haut : on parle de corps fructifère. Le mycélium est souterrain donc invisible et représente l’appareil végétatif du champignon.

Le mycélium primaire se développe lorsqu’il rencontre un mycélium de sexe opposé, les mycéliums se ramifient alors et se propagent dans toutes les directions si le substrat le permet. Le sporophore (préféré à carcophore corénavant) apparaitra seulement si les réserves accumulées et les conditions climatiques le permettent.

Quelques chiffres pour vous donner une idée des capacités du mycélium. Dans seulement 10 cm3 d’un substrat riche c’est-à-dire riche en matière organique dont le mycélium se nourrit, on peut trouver jusqu’à 1km de filaments mycéliens, et il peut se développer à la vitesse d’un km par jour dans des conditions optimales ! Un mycélium vieux de 2400 ans a été retrouvé recouvrant une surface de 890 hectares en forêt !


AccueilAccueil

Panier  
(vide)

Toutes les promos

Publicité